XAVIER ESCRIBA

Artist statement – 2018

Le Manifeste

Normalement je peins autant de couches que mon âge, une sorte d’hommage à la quête de la bonne image en peinture.

J’aime bien que ce processus de création de la matière picturale soit lent, très lent de façon que tout au long de cette révision du parcours biographique, se cumule et facilite à fur et au mesure l’envie et le besoin d’affronter l’existence de la dernière version acceptée de l’œuvre picturale.

Néanmoins il y a des fois où il y a juste l’envie de peindre, de vivre avec la peinture, sans fin… sans vouloir/pouvoir affronter sa dernière version officielle et définitive. Dans ces cas-là je cumule des matières picturales, des dizaines de parcours vitaux «en attente».

 Et c’est ce qui est arrivé avec « Le Manifeste » qui est devenu un cumul d’expériences qui n’ont pas voulu exister sous la forme de vision bidimensionnel  propre à la peinture mais de présence en trois dimensions. C’est une œuvre majeure et fétiche qui m’a permis de donner issue à l’autre aspect que peut prendre une démarche strictement picturale : une œuvre qui invite à avoir une approche plus proche de la présence sensorielle que de la vision traditionnelle d’une peinture.

Xavier Escribà

 


 

Point de vue – 2014

Xavier Escribà réalise ses études artistiques à Barcelone (Facultat de Belles Arts Sant Jordi, UB) puis à Paris (Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris). Il y réside une dizaine d’années et y débute sa trajectoire artistique. Sa recherche picturale, qualifiée « d’imaginative et originale » par la critique Maria-Lluïsa Borràs, s’inscrit dans ce que l’on peut appeler une continuité du mouvement français Support-Surface. Depuis l’an 2000, il expose régulièrement en Europe, est présent sur la scène internationale en participant aux Foires d’Art comme Fiac, Arco, ArtBasel, The Armory Show, ArtCologne… Aujourd’hui, il vit et travaille en Catalogne.